Les parents manipulateurs

«Le manipulateur est doué pour exprimer de beaux propos généralistes, de grands principes humanistes, des règles sociales respectueuses d’autrui ou de l’environnement, et par ailleurs les mépriser. Le plus important reste son image sociale! Il s’efforcera d’adopter des comportements appropriés en société afin de se faire apprécier sur le moment des gens de l’extérieur (des voisins, des parents d’élèves, lors d’une soirée, etc.) Cela se vérifie aussi pour les membres éloignés de sa famille.» Isabelle Nazare-Aga

«L’entourage n’a que peu idée combien leurs propos peuvent être dégradants, incohérents et irrationnels, ni combien leurs comportements sont aberrants. Une des raisons de cet aveuglement est la capacité du manipulateur à mentir, à faire des cachotteries, ou à affirmer des choses avec un tel aplomb que personne ne pense à les remettre en doute.» Isabelle Nazare-Aga

«La différence entre manipuler et être un parent manipulateur tient à la fréquence et à la diversité des moyens employés pour manipuler, utiliser et exploiter son enfant tout en le dévalorisant, plus ou moins subtilement. Dans le cas d’un parent manipulateur, il peut exercer son emprise sur son enfant, tantôt en fragilisant son estime de soi, tantôt en exigeant de lui une autonomie trop précoce. Dans tous les cas, l’enfant souffrira d’une carence affective. En outre, les attitudes ahurissantes émanant d’un parent qui fait croire à sa supériorité et à son bon droit génèrent de la confusion mentale chez sa victime et un sentiment de culpabilité. Le parent, lui, règne en roi et maître sur son entourage. Ses humeurs déterminent l’ambiance qui prévaut au sein du foyer familial. Même s’il est envahissant, le sentiment d’insécurité qui en résulte peut pourtant passer inaperçu.» Isabelle Nazare-Aga

«Grandir avec un parent manipulateur est bien différent que d’en aimer un ou d’en côtoyer un dans son cercle social ou professionnel. Pour la progéniture, il n’y a pas un «avant» et un «après» la rencontre avec l’individu toxique. Au cours de son éducation, l’enfant sera confronté à des situations que ne vivront jamais les collègues de travail, les voisins, les amis et même les membres de la famille élargie du manipulateur. La relation avec un parent manipulateur est lentement mûrie et fait partie intégrante de l’identité de sa victime.» Isabelle Nazare-Aga

«Tout manipulateur vous rendra fautif d’être observateur, intègre, logique et intelligent! Si vous avez un jugement critique, cela lui est insupportable. Il suffit alors que vous n’ayez pas la certitude absolue de ce que vous voyez et entendez, que vous manquiez de confiance en vous, pour que le manipulateur se charge le plus naturellement du monde de vous «brouiller le cerveau». L’expression semble étrange, mais les victimes de ces personnalités l’utilisent souvent. Votre raisonnement sera mis à mal et son but est de vous faire admettre des choses fausses, aberrantes ou folles.» Isabelle Nazare-Aga

«Sa pathologie de conscience, sa déformation du réel, ses propos et les décisions qui en découlent deviennent la normalité au sein du clan qu’il a créé. Ce clan est celui de la famille. Cependant, il va en créer d’autres: au travail, dans un cercle social, une communauté, au sein d’un groupe d’amis… et devinez qui sous-tend les décisions du groupe?» Isabelle Nazare-Aga

«Un manipulateur est normalement intelligent. Son quotient intellectuel n’est pas touché. Certains sont même surdoués. D’autres peuvent être un peu stupides (sans que leur entourage ne le décèle pendant des décennies). D’un point de vue social, tous les codes sont connus et intégrés chez un manipulateur, homme ou femme. Une femme manipulatrice sait coordonner son rouge à lèvres à la couleur de ses vêtements et l’homme manipulateur offrira des fleurs (et non une boîte à cigares) à une femme qu’il veut séduire ou remercier. Autrement dit, une personnalité narcissique, pourtant pathologique, est intégrée dans la société, comme tout le monde!» Isabelle Nazare-Aga

«Le manipulateur connaît autant que vous les codes de bonne conduite en société. Il observe sans effort votre obéissance à ces règles. Il repère très vite ce qui vous tient à cœur. Il repère votre moralité, votre droiture, vos valeurs sociales et personnelles, vos principes, vos doutes, vos limites, votre propension à la culpabilité, votre peur de déranger, celle de vous mettre en avant, celle de juger. Il capte si vous êtes perfectionniste, si vous redoutez que les gens vous jugent mal, mais aussi si vous êtes sensible au malheur d’autrui, et bien d’autres traits de personnalité.» Isabelle Nazare-Aga

«La particularité de toute personnalité narcissique est qu’elle utilisera ses observations pour les retourner contre vous afin de se valoriser. Elle est capable d’affirmer des inepties à votre endroit totalement fausses afin de vous déstabiliser. Mais ce n’est pas le véritable objectif: vous dévaloriser, vous déstabiliser, vous rendre furieux, nerveux, anxieux, effondré n’est qu’un moyen! Le fait qu’il soit capable de créer une telle réaction chez autrui (et dans des groupes familiaux, par exemple) rend cet individu puissant. Il ressent alors la jouissance du pouvoir d’influence. Il la recherche au détriment du calme, du bonheur, de la joie partagée et de l’harmonie.» Isabelle Nazare-Aga

«Une pathologie de personnalité n’est pas déclenchée par un stress, la météo ou un problème hormonal (en tout cas, ce n’est pas prouvé pour le moment). Cette pathologie n’est pas temporaire. Elle n’est pas liée à des éléments extérieurs (contrairement au fait que le manipulateur utilise comme arguments des justifications externes à son comportement et à ses décisions). Son problème existe depuis longtemps (depuis l’enfance, selon mes observations, et quel que soit le contexte de son éducation).» Isabelle Nazare-Aga

«Les victimes n’ouvrent pas les yeux spontanément, elles ont besoin qu’on les éclaire. La raison est simple: elles gardent l’espoir que cette personne proche et qu’elles aimaient au départ change! En effet, pourquoi ne pourrait-elle pas devenir définitivement calme attentionnée, gentille, chaleureuse, aimante, sociable, aidante puisqu’elle sait l’être parfois?» Isabelle Nazare-Aga

«La culpabilisation est l’une des plus grosses ficelles des manipulateurs. Elle fonctionne toujours aussi bien à travers les âges et quelle que soit la culture. La culpabilisation est un moyen fort simple d’obtenir le comportement qu’on désire chez l’autre. Elle ne peut fonctionner qu’à une condition: que l’autre se sente coupable.» Isabelle Nazare-Aga

Les parents manipulateurs

de Isabelle Nazare-Aga

Inspiration ...

  • Press 1
    „Le mensonge est souvent plus plausible, plus tentant pour la raison que la réalité, car le menteur possède le grand avantage de savoir à l'avance ce que le public souhaite entendre ou s'attend à entendre.“
  • Press 2
    „Il y avait la vérité, il y avait le mensonge, et si l'on s'accrochait à la vérité, même contre le monde entier, on n'était pas fou.“
  • Press 3
    „Le domaine de ce qui est éternel, universel, inconditionné, est autre que celui des conditions de fait, et il y habite des notions différentes qui sont liées à la partie la plus secrète de l'âme humaine. “
  • Press 4
    „Nos plus grandes façades le sont pour cacher, non pas notre méchanceté ou notre laideur, mais bien notre vide.“
  • Press 5
    „L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.“
  • Press 6
    „On dit que le bonheur nous fuit toujours. Cela est vrai du bonheur reçu, parce qu'il n'y a point de bonheur reçu. Mais le bonheur que l'on se fait ne trompe point.“